• Geneviève Lazaron

Todi su l'voye! - 17ème étape : Viroinval


Un grand trou béant caractérise cet éperon rocheux logiquement baptisé "Roche Trouée". L'eau a ainsi formé, dans le calcaire d'innombrables grottes et cavernes dans lesquelles nos lointains ancêtres ont trouvé refuge. Certaines d'entre elles ont livré de nombreux objets dont quelques-uns datent du paléolithique supérieur (il y a de 20 000 à 40 000 ans).

L'Ecomusée présente les principaux métiers autrefois pratiqués en Entre-Sambre-et-Meuse. Des centaines d'outils illustrent les métiers qui ont fait hier la richesse économique de la région : forestier, charbonnier, tanneur, bourrelier, cordonnier, sabotier, forgeron, charron, démonstration de fabrication artisanale de sabots.

Je vous propose une promenade par la réserve naturelle et ses gouffres creusés dans la roche calcaire jusqu'à la "Roche aux Faucons" et son beau point de vue.

Retrouvez ici le reportage consacré à la Fondry des chiens le 19 juillet dernier.


12 vues

© 2017 Geneviève Lazaron

  • Grey Facebook Icon
  • Grey RSS Icon