• Geneviève Lazaron

Les droits des femmes au quotidien !


Depuis 1977, l’Organisation des Nations Unies – O.N.U. – a décrété le 8 mars comme « Journée internationale des droits des femmes ». Elle est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes.


Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications afin d’améliorer la situation des femmes.


La Province de Namur n’est bien sûr pas en reste fasse aux différentes problématiques liées aux questions de genre et au rôle de la Femme dans notre société. Geneviève Lazaron, Députée en charge de l’Action sociale soutient les projets de la cellule égalité des femmes et des hommes. Celle-ci assure une sensibilisation à l’égalité entre les genres en soutenant divers projets et actions concrets. Une plateforme « femmes belges et immigrées » a été créée en 2007 avec le CAI - centre d'action interculturelle de la province de Namur. Elle gère de nombreux appels à projets. Un accent particulier est mis sur la précarité au féminin.


Le vendredi 13 mars 2020, au Delta, la Députée, via ses services, entend croiser les questions du genre et de la migration au cours d’une journée de réflexion destinée aux professionnels du secteur. Le samedi 14 mars sera une journée festive autour de cette thématique. Au travers ses compétences culturelles, Madame Lazaron participera aujourd’hui à une journée culturelle intitulée « De Marie d’Oignies aux femmes actuelles – La question de genre ». Cette journée est organisée avec le soutien de l’Ambassade du Canada.


Tout le monde connaît les béguinages, un des fleurons historiques de la Belgique. Ce que l'on sait nettement moins, c'est que les béguinages trouveraient leur origine dans le diocèse de Liège, à la fin du XIIe siècle. Les historiens s'accordent pour dire que les premières communautés de béguines sont nées à Liège, Nivelles, Huy et... Oignies, hameau de la commune d'Aiseau… À quelques pas des communes namuroises de Sambreville et de Jemeppe-sur-Sambre.


Ces protobéguines constituent le pivot de réseaux spirituels de sociabilité par lesquels différentes personnes sont interconnectées, aussi bien des femmes que des hommes, aussi bien des laïcs que des ecclésiastiques, aussi bien des vivants que des proches décédés.


A l’instar de Marie d’Oignies et de ces femmes du XIIIe siècle, certaines de nos contemporaines s’illustrent dans les différents domaines de notre société. Ainsi, Evelyne Axell, Louise-Marie Danhaive, Cécile de France, Florence Hainaut se sont illustrées, s’illustrent et s’illustreront encore.


Si le 8 mars est souvent une journée dédiée aux revendications féministes somme toute légitime, je tiens pour ma part à rendre hommage à ces femmes qui œuvrent chaque jour dans leur domaine de compétences. Connues ou non, chaque femme doit être actrice de notre société en apportant sa pierre à la construction de celle-ci.


C’est là le sens que j’entends donner à mon action politique en la matière : permettre à chaque femme de notre territoire d’y trouver sa place et de s’y épanouir dans les choix qu’elles ont décidé librement de poser.

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron