• Geneviève Lazaron

La Province de Namur collabore avec UCL Mont-Godinne dans le cadre de SOS Enfants

Dernière mise à jour : 3 févr.

Le Collège provincial de ce 27 janvier a approuvé la signature d’une convention de collaboration liant la Province de Namur et Les Cliniques Universitaires de Mont-Godinne portant sur la supervision de l’équipe SOS Enfants pour l'année 2022.


Le Service d'Aide et d'Intervention auprès des Familles et des Enfants – SAILFE – constitue l’équipe SOS Enfants. Ce service bénéficie d’une reconnaissance et d’un subventionnement par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme centre agréé d’aide à la jeunesse et d’une subvention de l’ONE d’un montant de 530.000 euros en 2022. Le personnel exerçant au sein du SAILFE est composé d’agents provinciaux.


Le SAILFE a pour mission de traiter ou de prévenir des situations dans lesquelles des enfants sont victimes de maltraitance physique, psychologique, sexuelle, institutionnelle, d'inadéquation éducative, d'abandon, d'un contexte inquiétant ou de négligences graves sur l’ex-arrondissement judiciaire de Dinant.


Ce service spécialisé est ouvert à toute personne concernée directement ou indirectement par une situation de maltraitance d'enfant ; depuis la famille de l'enfant - proche ou élargie – en passant par toutes autres personnes de l'entourage, jusqu’aux professionnels - médecins, psychologues, assistants sociaux, éducateurs, instituteurs, puéricultrices, aides familiales – qui sont témoins ou qui soupçonnent un cas de maltraitance.


Lorsque le SAILFE reçoit un signalement, l’équipe procède à l'évaluation pluridisciplinaire de la situation et apporte une aide appropriée si nécessaire. Dans ce cadre, elle assure un soutien psychologique et/ou social, voire une prise en charge psychothérapeutique de l'enfant ou du jeune – qu’il soit victime ou auteur de maltraitance - et/ou des parents. Ces interventions peuvent se faire dans le cadre d'une consultation ponctuelle ou d'un accompagnement à plus long terme.


Cependant la palette d'intervention de l’équipe SOS Enfants est encore plus large. Elle peut notamment répondre à des demandes d'informations et de sensibilisation sur la problématique de l'enfance maltraitée ou encore à des demandes de supervision exprimées par des intervenants confrontés à une situation difficile.


En 2020, année marquée par la crise COVID-19, le nombre de signalements s’est élevé à 129. 28 de ces signalements concernent un resignalement. Le nombre de signalements est pour le moins identique entre les deux sexes – 63 signalements concernent des filles contre 62 pour les garçons.


Les signalements touchent toutes les tranches d’âges :

· 0-2 ans : 10

· 3-5 ans : 23

· 6-8 ans : 30

· 9-11 ans : 25

· 12-17 ans : 30

· + 18 ans : 2


Enfin, les signalements sont principalement émis par des professionnels – PMS-PSE, Police, Parquet, etc. Ils représentent 51,9%. Les signalements provenant de particuliers sont émis, dans 48,4% cas, par la mère et seulement 4,8% sont effectués par la victime elle-même.


L’ensemble de ces signalements ont donné lieu à 52 prises en charge et dans 66% de ses cas, la prise en charge a duré entre 6 et 12 mois et portait sur des faits de maltraitance. 47 situations ayant nécessité une prise en charge inférieure à une année ont été clôturées en 2020.


En 2020, la maltraitance psychologique représente 30.6% des maltraitances diagnostiquées, suivie par les situations de négligence grave - 25% - et par la maltraitance sexuelle -20.8%.


Créé en 1994 à l’initiative de la Province de Namur, le SAILFE est aussi un lieu d'accueil où des professionnels, au sein d'une équipe pluridisciplinaire - psychologues, neuropédiatre, pédopsychiatre, juriste, criminologue et assistante sociale - peuvent écouter, prendre le temps de réfléchir à la situation de maltraitance et trouver ensemble des solutions. Il est installé à Dinant depuis 2014. Actuellement, dix locaux sont mis à la disposition de l’équipe - Anhée, Beauraing, Bièvre, Ciney, Couvin, Florennes, Gedinne, Jemelle, Baillonville et Walcourt - afin qu’elle puisse y recevoir les personnes au plus près de chez elles et y mener des entretiens.


Le Covid-19 a bouleversé la vie des enfants et des familles. Les mesures de quarantaine, les fermetures d’écoles et les restrictions de mouvement ont perturbé les routines et les systèmes de soutien aux enfants. Ainsi, le SAILFE a été, et est toujours, confronté à une hausse de ses activités.


Les chiffres pour l’année 2021 ne me sont pas encore connus. Cependant, il me revient des agents de terrain que la crise n’est pas de nature à apaiser les familles et que le travail, compte-tenu des mesures sanitaires, n’est pas facilité.


L’objet de la convention liant la Province de Namur et les UCL Mont-Godinne porte sur une mission de supervision clinique et fonctionnelle de situations cliniques sélectionnées par le SAILFE.


La Supervision s’intéresse au fonctionnement professionnel des accompagnants et soignants comme à celui de leurs encadrants -Coordinateurs, Chef de service, Directeur etc. Elle peut être individuelle ou collective. Lorsque la supervision est collective, elle est généralement appelée Supervision d’Équipe. C’est pour cette mission de supervision que le Collège provincial a ratifié la convention présentée ce jour.


En ma qualité de Députée provinciale en charge du secteur du Vivre-Mieux, je place la lutte contre les maltraitances infantiles au rang de mes priorités. Ainsi, je me montre particulièrement attentive lorsque des dossiers, comme celui que je rapporte ce jour, sont présentés au Collège provincial.


Nous le voyons au travers des chiffres, il est encore trop rare que les victimes de maltraitances osent en parler. Il convient donc de sensibiliser et de former encore davantage l’ensemble des acteurs de l’enfance et de l’adolescence sur cette problématique. C’est ma volonté en tant que mandataire public.


INFOS PRATIQUES : Le SAILFE de la Province de Namur

Adresse : Rue Cousot, 5 – 5500 DINANT

Téléphone : 081/776.805

Mail : sailfe@province.namur.be



Articles de presse sur le sujet :

L'Avenir - S0S pour 129 enfants en un an

DH - Collaboration entre la Province de Namur et Mont-Godinne dans le cadre de SOS Enfants


55 vues0 commentaire