• Geneviève Lazaron

Ça bouge dans les écoles communales !


« Des écoles communales ouvertes sur le monde », c’est l’objectif principal de Geneviève Lazaron, Echevine de l’Enseignement depuis le début de cette législature. Ouvertes sur le monde mais aussi sur la société, sur leur quartier et leur milieu de vie ! L’Echevine encourage et soutient tant les directions des écoles fondamentales que les autres établissements scolaires communaux à ce type d’initiatives. Le mois de mars fut bien rempli dans ce registre !

Après l'école de Belgrade qui s'est mobilisée pour la lutte contre la mucoviscidose, voici quelques autres initiatives réalisées en mars. Les vacances de Pâques auront sûrement été appréciée par tout ce petit monde!

Les élèves de Flawinne et Naninne au festival de théâtre wallon pour les jeunes « JosephCalozet » les 24 & 25 mars.

Faire du théâtre dès la primaire, n’est pas facile pour tout le monde. Gageons que cela l’est d’autant moins lorsque les saynètes sont jouées en wallon plutôt qu’en français !

Des élèves des écoles de Flawinne et Naninne ont pourtant relevé le défi ! A Flawinne par exemple, les enfants ont carrément formé une troupe de théâtre « Les Tanawètes » qui comptait pour l’occasion 9 enfants issus des classes de la 3ème à la 6ème primaires.

Les courtes représentations (5 à 6 minutes) qu’ils ont interprètées avaient pour sujet le reflet de la vie de tous les jours. Elles parlaient du temps qui passe et qui file (li timps qui court), des comptines que les enfants chantonnent (li viête soris), des disputes dans la cour de récré (pu jamais m’soçon) et des enfants « trop remuants » (dès blaws au coeûr).

Devant un public très amusé, les jeunes talents wallons ont fait preuve d’une belle maîtrise de la langue et de beaucoup de « professionnalisme » malgré le jeune âge de certains (8 ans pour les plus jeunes et 12 ans pour les plus âgés).

Il faut dire que ces 9 enfants là n’en étaient pas à leur coup d’essai au théâtre puisque, en janvier dernier, ils avaient déjà joué, avec une vingtaine de leur camarades, 12 saynètes, en français, extraites d’un ouvrage écrit par leur institutrice et illustré par un instituteur de l’école qui sortira le 15 avril prochain aux éditions du Gai Savoir à Ransart, sous le titre de « Oser les saynètes, c’est classe ! »

Gageons que ces jeunes comédiens garderont un souvenir génial de ces moments passés sur les planches durant leur petite école primaire.

Découvrir le passé de son village par les aînés à Naninne

Raymond Trinaux, figure emblématique à Naninne a passé 20 ans dans les fosses de dièle (argile plastique) entre 1946 et 1966. C’est dans la bande calcaire de Naninne que se situaient les 20 à 30 fosses d’extraction.

Découvrir des métiers qui n’existent plus à ce jour, des outils inconnus, les lois du monde souterrain,…. Tout un chantier pour des enfants du monde « moderne ». Une expérience intergénérationnelle très enrichissante que partagent les élèves de l’école de Naninne lors des rencontres à l’école avec M. Trinaux. C'est dans ce cadre que le vendredi 30 mars, une visite de l’étang « sous la ville » guidée par les anciens suivie par les enfants et leurs parents a été organisée.

Les étudiants de l’Académie des Beaux-Arts exposent à la Tour au Four à la Citadelle.

Après leur participation à « Chambres avec vue : parcours d’artistes », les étudiants de l’Académie des Beaux Arts exposent à la Tour au Four située à côté du Château des Comtes sur la strate médiévale de la Citadelle. L’exposition ouvrira ses portes du 31 mars au 28 mai, les week-ends.

Après un clin d’œil à la Tour de Babel en 2011, ce sont les Boucliers qui sont cœur du parcours de nos artistes, cette année.

Cette exposition « hors les murs » offre une vitrine aux les élèves de l’Académie. Entre la créativité artistique, les matériaux utilisés et l’intégration des œuvres dans le lieu, c’est un travail complet d’artiste « professionnel » qui est réalisé par les élèves adultes.

C’est aussi un véritable coup de projecteur sur leur travail. Une possibilité leur est offerte de partager leur passion avec public.

L’Echevine, Geneviève Lazaron le souligne, ce projet est réalisé en étroite collaboration entre l’Académie des Beaux-Arts, le service Citadelle de la Ville de Namur et le Comité Animation Citadelle asbl désireux de présenter des artistes issus de l’Académie namuroise, cette exposition est la première d’une série qui se clôturera fin de l’été.

« Les Arts à la Tour » constituent une palette riche en artistes aux multiples talents. L’intérêt de cette manifestation réside dans la diversité des styles et des techniques : sculpture, peinture, dessins,…

Repost 0

#écoles #écolescommunales #flawinne #naninne

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron