• Geneviève Lazaron

Budget provincial 2021 : Responsabilité, cohérence et Avenir

Mis à jour : 16 déc. 2020


2020 est une année singulière à bien des égards : une année de crise sanitaire, due à la pandémie COVID-19, et annonciatrice de changements majeurs pour notre Institution provinciale.

Courant juillet 2020, le Gouvernement wallon nous fixait, enfin, sur notre intervention financière dédicacée aux zones de secours : 24 mois pour 2024 fractionné dès 2020 !


L'absorption du financement communal des zones de secours par la Province implique nécessairement des choix et comme chacun sait : choisir c'est, hélas, renoncer. Cette réforme régionale, implique que la Province doit, à recettes inchangées, accroitre ses dépenses, de manière progressive, pour atteindre 24 millions d'euros en 2024.


Suite à cette réforme, la majorité provinciale a souhaité se concentrer sur quatre métiers prioritaires – Vivre Mieux, Enseignement, Culture et Transition territoriale.


Les coupes budgétaires imposées par le Gouvernement de Wallonie ont obligé le Collège à

revoir fondamentalement sa politique de soutien aux partenaires. Afin d’assurer la cohérence de ces décisions, ont été maintenues, tant que faire se peut, les dépenses effectuées vers nos partenaires en phase avec nos quatre métiers prioritaires. C’est le cas notamment des Centres culturels et du maintien à domicile de nos aînés.


Nous sommes conscients de l’impact de telles décisions sur le fonctionnement des associations concernées. Si nous avons pu épargner nos partenaires en 2020 en faisant le gros dos, ce ne sera, hélas, plus le cas en 2021.


Et concrètement ?

Le secteur du Vivre Mieux reprendra dès 2021 la Santé mentale (Service de Santé mentale et les initiatives spécifiques tels que les clubs thérapeutiques), la Santé scolaire (PMS-PSE) et un nouveau pôle, Santé et Société, qui veillera à favoriser l’inclusion sociale des publics vulnérables et fragiles.


La Province reste présente tout le long de la vie de ses concitoyens ; depuis l’enfance et l’adolescence (soutien à IMAJE, MADO, etc.), en passant par la lutte contre les violences et à la prévention et la réduction des risques (VIF, SASER, SAILF, etc.) et en accompagnant nos aînés et ce dans une perspective de maintien à domicile (GERONAM, SPAF, etc.).


Budgétairement ces ambitions se traduisent par une augmentation des moyens alloués à la Santé scolaire et à la Santé mentale pour faire face aux impacts liés à la crise sanitaire, dont le rattrapage des vaccinations pour nos élèves sous tutelles ou l’augmentation de l’offre en Santé mentale grâce à l’obtention du subside « Get up Wallonia » de la Région Wallonne et destiné à nous permettre de faire face à l’augmentation des demandes de soutiens psychologiques résultant notamment du confinement et de ses conséquences. Cette augmentation s’élève à 45.129 € pour la Santé scolaire et dépasse 909.792 €[1] en Santé mentale.


Cette crise a également fait émerger le besoin profond du citoyen d’avoir accès à la Culture sous toutes ses formes. Je tiens d’ailleurs à saluer la créativité et l’abnégation des services de la Culture qui ont œuvré à répondre à cette demande citoyenne.


Le budget de la Culture se voit augmenté de 144.754 €.


La Tournée déconfinée de cet été en est un parfait exemple. Ce type de manifestation est appelé à être réitéré au vu de son succès et des demandes des acteurs territoriaux.

J’ai été attentive à ce que les services puissent bénéficier des moyens qu’ils ont estimés nécessaires à leur bon fonctionnement ainsi qu’au développement de leurs outils.


Sont ainsi prévu en 2021 l’aménagement d’un espace gaming au Delta ainsi que l’amélioration de l’aspect tiers lieu par le biais de l’acquisition de mobilier à destination des enfants mais également l’achat d’un écran de projection extérieur visant à améliorer l’offre culturelle sur le territoire.


La musique ne sera pas en reste. En effet, une table de mixage pour Dj’s viendra compléter l’offre à destination des artistes.


Compte tenu des différents paramètres liés à la réforme des provinces, le Collège a fait le choix de la responsabilité et de la cohérence.


Notre responsabilité est de poser les jalons d’une vision à long terme permettant la pérennité de notre Institution dans sa mission de service public.


En orientant notre action vers quatre métiers, nous avons décidé, dans un esprit de cohérence de soutenir les partenaires qui amplifient nos missions sur le territoire provincial.


Responsabilité et cohérence aussi au regard des missions rendues, aux citoyens par les autres niveaux de pouvoirs que sont les Communes, la Région, la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’État fédéral. C’est bien là l’essence même du service public que de rendre possible ce qui est nécessaire dans un esprit de non-redondance et d’agir avec efficacité là où le besoin est identifié.


Tenant compte de la réalité nouvelle que nous connaissons, la majorité à fait le choix de donner un avenir certain à l’Institution en recentrant ses missions dans un esprit de cohérence et une volonté d’efficacité pour le citoyen.


« Pour ce qui est de l’Avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

A. de Saint-Exupéry


[1] Subside Get up Wallonie : 600.000 €

Posts récents

Voir tout