• Geneviève Lazaron

Extension et rénovation de l'Académie des Beaux-Arts



Ce mercredi 30 mai, Geneviève Lazaron, Echevine de l’Enseignement et Tanguy Auspert, Echevin du Patrimoine ont eu le plaisir de lancer officiellement le chantier d’extension et de rénovation de l’Académie des Beaux-Arts de Namur. Pour l’heure, ils étaient entourés de collègues échevins et conseillers communaux mais aussi d’étudiants et de parents, des professeurs, de l’équipe de direction et de tout le « staff » de l’académie.

Ce bâtiment, ancien mont de piété de l’époque, Geneviève Lazaron le connaît bien, elle a grandi à deux pas. Cette immense bâtisse tantôt intriguait, tantôt émerveillait les enfants du quartier.

Quelle joie de le voir aujourd’hui en rénovation tant du point de vue sécurité que pour la conservation de l’un des piliers du patrimoine namurois. Il s’agit de la mise en route de la première phase d’un chantier d’envergure (qui comportera 3 phases), l’objectif final étant le regroupement sur un même site de toutes les infrastructures de l’Académie des Beaux-Arts de Namur. Certes, un ouvrage pareil ne se fera pas en un jour, il conviendra donc d’être patient. Force est de constater que l’ambition de la Ville de Namur est à la hauteur de la qualité de l’enseignement promulgué dans son Académie des Beaux-Arts. Véritable lieu de développement de la créativité, cet établissement a pour caractéristique de s’adresser à un public intergénérationnel et diversifié. C’est la raison pour laquelle, les cours y sont organisés en horaire décalé de manière à les rendre accessibles au plus grand nombre. En effet, en janvier dernier, on dénombrait pas moins de 1210 élèves inscrits aux « Beaux-Arts » à Namur.

Dans un monde moderne où l’on prône la formation tout au long de la vie, un enseignement artistique, à part entière, trouve sans aucun doute sa place car il est vrai que les aspirations de tout un chacun évoluent au fil du temps. Même les plus cartésiens ont parfois envie de s’évader au travers d’activités artistiques. Pour d’autres, l’art sera une véritable révélation et ils en feront leur métier. Pour d’autres encore, les moins jeunes de nos étudiants souvent, c’est l’occasion de sortir de chez soi, de rencontrer d’autres personnes en plus de la fantaisie qui les aura séduit.

Quels que soient les motifs de suivre les cours, le but poursuivi est l’ouverture d’esprit à des disciplines qui s’adaptent aux multiples facettes de l’Homme. Une tête bien pleine, c’est une chose mais une tête bien faite, qui sait s’ouvrir sur le « beau », sur l’artistique, sur la fantaisie, c’est l’envolée vers d’autres horizons.

Ce fut aussi l’occasion pour l’Echevine de l’Enseignement de féliciter M. Jean-Luc Martin, Directeur des « Beaux-Arts ».

En effet, le succès de cet établissement c’est aussi grâce à lui. Il n’a jamais hésité à faire évoluer les sections de base ouvertes il y a quelques années mais aussi à ouvrir de nouvelles sections originales adaptées à son public. Sa personnalité et sa passion sont à l’origine de nombreux projets. Sans hésiter, il ose la créativité. Son investissement dans son établissement est remarquable.

Ces nouveaux bâtiments donneront encore un souffle nouveau à l’Académie des Beaux-Arts de Namur qui a fêté ses 175 ans en 2010.

#AcadémiedesBeauxArtsdeNamur #namur #Lazaron

© 2017 Geneviève Lazaron

  • Grey Facebook Icon
  • Grey RSS Icon