top of page
  • Photo du rédacteurGeneviève Lazaron

EVRAS : aussi à la Province de Namur


Cet été, les ministres Desir, Morreale et Trachte ont trouvé un accord pour la mise en place de 𝙘𝙤𝙪𝙧𝙨 𝙀𝙑𝙍𝘼𝙎, éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle dans l'enseignement.


C'est à mon sens une excellente nouvelle qui répond d'ailleurs aux valeurs véhiculées par le Mouvement les Engagés dont je fais partie.

Extraits du Manifeste à ce sujet :

"Nous souhaitons favoriser une plus grande ouverture à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre pour permettre à chacune et chacun de vivre dans un environnement bienveillant et propice à son développement." "Nombreuses sont celles qui éprouvent en effet encore aujourd’hui des

difficultés à accéder à une vie affective et relationnelle épanouie.

Nous plaidons pour un apprentissage renforcé de l’EVRAS..." En découvrir davantage


A titre personnel, étant maman et enseignante de métier, je suis bien entendu convaincue de l'utilité de ces moments de prévention envers le jeune public, pas toujours averti des risques encourus.


Et à la Province de Namur...?

Parallèlement à cette nouvelle, je tiens à souligner les actions de longues dates menées par la Province de Namur notamment à la Maison de l'Adolescent de Namur et au SASER, le Service de Santé Affective, Sexuelle et de Réduction des Risques qui jouent un important rôle de prévention auprès de jeunes.



Un jeu labelisé EVRAS a d'ailleurs vu le jour dans nos services et est utile quotidiennement à de nombreux opérateurs jeunesses du territoire et même au-delà.






26 vues0 commentaire

Comments


bottom of page