top of page
  • Photo du rédacteurGeneviève Lazaron

Espace VIF, un lieu dédié aux victimes de Violences Intrafamiliales à Namur

Dernière mise à jour : 25 mars



Enfin, l’ouverture tant attendue est arrivée !


Ce n'est pas une expression négative, bien au contraire. L'avènement de l'Espace VIF, cet espace dédié aux Violences Intrafamiliales à Namur, est accueilli avec un mélange de soulagement et de joie. Cette réalisation marque la fin d'un processus complexe, qui a demandé beaucoup de temps et d'efforts de la part de nombreux partenaires impliqués dans ce projet, notamment de la part des deux parties à l’origine du projet : la Province de Namur et la Ville de Namur.


Évoquer le bonheur, le soulagement et l'impatience dans le contexte des violences est, certes, paradoxal. Mais la dure réalité des chiffres ne nous permet pas de nous voiler la face. En Belgique, nous avons enregistré en 2023 une moyenne de deux féminicides par mois, ainsi que 45 000 dossiers enregistrés au parquet. Cette réalité inacceptable nous rappelle l'urgence d'agir.




Photo prise lors de la conférence de presse d'ouverture de l'Espace VIF
Philippe Noël - CPAS de Namur / Geneviève Lazaron Province de Namur

Les principales victimes de ces violences sont les femmes et les enfants, directement ou indirectement. En tant que service public, notre devoir est de rendre possible ce qui est nécessaire. Dès le début de ce projet en 2017, nous avons ressenti un enthousiasme certain de la part des acteurs du territoire. Les échanges fructueux lors des journées d'études et des réunions ont mis en lumière la nécessité d'une structure d'accompagnement dédiée.


Toutes les parties prenantes ont contribué à la singularité de ce projet, avec une prise en charge intégrée de chaque situation grave et/ou complexe. Ainsi, nous franchissons ensemble une nouvelle étape dans la lutte contre les violences, et nous exprimons notre gratitude envers ceux qui ont rendu cette réalisation possible.


Avec ce projet, nous continuons à œuvrer pour un avenir où la violence ne trouve plus sa place.

 



Explications de Florence Chauvier de la Province de Namur :



Articles de presse :





46 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page