• Geneviève Lazaron

"Derma : l'encre dans la peau" : une expo qui déshabille!


Après l’exposition sur le Street Art, le département culturel de la Province de Namur dont les sections : arts plastiques, lecture publique, cinéma et classes de patrimoine se sont une nouvelle fois associées autour d’une thématique moderne : le tatouage.

Le tatouage a-t-il sa place dans une exposition ? Vous vous posez peut-être la question. Notamment parce que le tatouage est souvent mal perçu. Pour plusieurs d’entre vous, il est associé à certaines catégories d’individus plutôt marginaux. Pour d’autres, le tatouage revêt un caractère dégradant et rappelle, tels les animaux, le "marquage" réalisé à certaines époques sur certaines personnes : esclaves, prisonniers… ou dans un passé moins lointain, les détenus des camps de concentration. Cependant, nous ne pouvons le nier : depuis quelques années, se faire tatouer est devenu "tendance".

S’agit-il d’un phénomène de mode ? Peut-être pas, puisque le tatouage existe depuis des milliers d’années. Une chose semble certaine : un tatouage a une histoire, il est vecteur de sens pour celui qui le porte.

Le tatouage est-il un art à part entière ? Visitez l'exposition gratuite à la Maison de la Culture de Namur pour en savoir plus!

En déambulant devant photos, tableaux didactiques ,... vous découvrirez que les styles évoluent et se renouvellent. Le graphisme des tatouages est de plus en plus précis, le jeu des couleurs est savamment étudié et l’esthétisme sans cesse recherché … Comme le dessinateur s’exprime sur une feuille de papier, le peintre sur une toile, ne pourrait-on donc pas considérer le tatoueur, celui qui s’exprime sur le corps humain, comme un véritable artiste ?

C'est au travers du formidable travail réalisé par le photographe Charles Lemaire, des différentes vitrines et panneaux qui vous seront présentés que vous pourrez en juger.

Présent lors de l'inauguration, Rolph Buchholz (ci-dessus sur la photo) est deux fois inscrit dans le Guinness Book a tenu à participer au lancement de cette expo pas comme les autres. On aime ou pas mais ça a le mérite de devoir être remarqué.

​Mener une politique culturelle dynamique et créative est un des objectifs de l’Institution provinciale. Vous proposer cette exposition tout à fait inédite et originale y répond indéniablement. Comme le rappelle, Geneviève Lazaron, la culture pour tous, c'est aussi faire tomber les préjugés : NON la Maison de la Culture n’est pas que le lieu d’une culture sélective. Gageons que cette expérience incitera plus encore le public a en pousser les portes d'entrée.

Il est bon de savoir qu’une exposition comme celle-ci nécessite un temps de préparation considérable. Coup de chapeau donc aux équipes du service de la Culture de la Province de Namur, et en particulier, M. Philippe Luyten, pour leur investissement. La réflexion et le choix des thèmes abordés dans ces projets sont fixés en parallèle avec la programmation de la saison, ce qui renforce la cohérence et l’impact de la politique culturelle provinciale.

Accessible gratuitement jusqu’au 16 novembre, celle-ci s’adresse à tous les publics avec un démarche particulière envers les jeunes mais aussi avec les publics fragilisés.

Visites guidées et ateliers possibles sur réservation : infos au 081/775.072.​

#derma #tatoo #tatouage #expositionexcessive #art #streetart #artsplastiques #genevièvelazaron

1 vue

© 2017 Geneviève Lazaron

  • Grey Facebook Icon
  • Grey RSS Icon