• Geneviève Lazaron

21 septembre : journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer


La maladie d'Alzheimer - du nom du neurologue allemand Alois Alzheimer qui, en 1907, a pour la première fois décrit les symptômes - est la forme la plus fréquente de démence chez les personnes âgées.

Cette maladie neurologique provoque une dégradation progressive des fonctions intellectuelles : mémoire, capacité de jugement, orientation, langage...

Elle est due à deux phénomènes :

* Le premier est le fonctionnement anormal d'une protéine, la protéine Tau, qui perturbe le fonctionnement des neurones et entraîne leur destruction, appelée dégénérescence neurofibrillaire. * Le deuxième facteur est une accumulation anormale de fragments de protéines hors des cellules, avec pour conséquence la formation de plaques séniles (dépôts amyloïdes). La cause de cette maladie est encore inconnue.

Lors de la Journée Mondiale Alzheimer, le 21 septembre, ainsi que les jours qui précèdent et qui suivent cette date, le monde entier est invité à accorder une attention particulière à la problématique de la démence.

Aux Pays-Bas comme en Belgique, diverses associations de patients organisent toutes sortes d’activités spéciales pour les personnes atteintes de démence et leurs proches.

Avec le vieillissement croissant de la population, de plus en plus de gens sont confrontés à la problématique de la démence au sein de leur entourage proche, soit parce qu’ils deviennent patients eux-mêmes, soit parce qu’ils endossent le rôle d’« aidant proche » par exemple auprès d’un membre de leur famille. 70% des personnes atteintes de démence progressive vivent (encore) à domicile et sont (en grande partie) soignés par des aidants proches.

Dans les pays du Benelux, le nombre de patients souffrant de démence est élevé, atteignant 160.000 personnes en Belgique et au Luxembourg, et 230.000 aux Pays-Bas. La maladie d'Alzheimer est la forme la plus commune de démence (70% des cas).

La Province de Namur consciente du problème cherche à développer des aides dans ce cadre.

L’asbl SPAF, Service Provincial d’Aide Familiale, est implantée à Denée et est présente dans les 38 communes de la Province de Namur.

Son domaine d'activité est le maintien à domicile avec comme objectifs permettre une sortie de clinique plus rapide, retarder ou éviter une entrée en home, aider une personne handicapée à vivre dans la plus grande autonomie possible et soutenir des familles débordées.

Aujourd’hui, cet organisme agréé par la Province de Namur lance un nouveau service de garde malades atteints de la maladie d’Alzheimer organisé par des aides familiales.

Qui sont-elles?

Des aides familiales qui ont reçu une formation spécialisée leur permettant d'intervenir au domicile des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Elles participent à une formation continuée en collaboration avec un comité de pilotage (spécialistes et aidants proches). Elles s'intègrent dans une équipe d'intervenants à domicile sous la supervision d'une infirmière en santé communautaire.

Pour qui?

Vous avez un proche atteint de la maladie d'Alzheimer et vous vous en occupez beaucoup? Vous avez déjà activé plusieurs services médico-sociaux? Vous souhaitez éviter l'épuisement? Le SPAF est là pour vous aider.

Que font-elles?

La garde à domicile a pour mission d'accompagner le bénéficiaire qui, en raison de sa maladie, ne peut rester au domicile sans surveillance. Elle vise principalement à assurer le jour voire la nuit une présence en vue d'optimaliser le bien-être mental, physique et social de la personne. Son rôle est donc de permettre un maintien au domicile en assurant une qualité de vie tant à la personne malade qu'à ses aidants proches.

La spécificité de la fonction de Garde à Domicile Alzheimer s'explique par le fait qu'elle intervient avec des compétences acquises lors de sa formation spécialisée:

* sur un plan individuel: vis-à-vis de la personne accompagnée * sur un plan collectif: vis-à-vis de la famille, des aidants proches et de l'environnement de la personne en apportant une * présence organisée et soutenue par la collectivité * sur un plan préventif: par son observation, sa capacité à repérer et à signaler les situations à risques et aussi par son rôle éducatif voire de motivation * sur un plan curatif: par son rôle sanitaire et la dimension relationnelle développée lors de l'accompagnement

Pour les contacter :

SPAF ASBL

Rue de Maredsous, 10 - 5537 Denée

Téléphone : 082 743838 Fax : 082 743868

E-mail : info@spaf.be

#alzheimer #journéemondialedeluttecontrelamaladiedAlzh

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron