• Geneviève Lazaron

Jeudi 10/10 : Journée Mondiale de la Santé Mentale


Evoquer la santé mentale, pour bon nombre de personnes, suscite le questionnement .

Souvent le raccourci fait que la Santé Mentale rime avec PSY : psychologue, psychiatre et institut psychiatrique.

Le 10 octobre, c’est la journée mondiale de la Santé Mentale. Il paraissait donc évident et important à Geneviève LAZARON, Députée en charge de la Santé Publique de présenter ce service provincial à la presse et aux citoyens.

Faire connaître, ce n'est pas uniquement présenter un texte ou une brochure, c'est aussi faire savoir à la population que ce service existe et qu'il est destiné aux citoyens du plus jeune au moins jeune.

C'est un service ouvert à tous : pour les enfants et les adultes qui rencontrent un incident de parcours, qui vivent une situation de mal être d'origine différente ou qui rencontrent une difficulté bien précise d'ordre familial, conjugal ,relationnel, professionnel,... Pour remédier à ses difficultés, une équipe pluridisciplinaire professionnelle composée d'un travailleur social, d’un psychologue, d'un médecin psychiatre, d’un médecin pédopsychiatre, d’un logopède, d’un psychomotricien travaillent en synergie. Suivant les situations rencontrées, les personnes en difficulté seront écoutées, soutenues, accompagnées et l'équipe pluridisciplinaire réfléchira avec la personne afin de trouver une solution au problème. Les rencontres et consultations dans les services de Santé Mentale se déroulent dans les Maisons du Mieux-être provinciales. Il en existe neuf sur le territoire de la province de Namur : Gembloux, Namur, Andenne, Tamines, Florennes, Dinant, Jemelle, Couvin et Beauraing.

Outre l’activité de Santé Mentale dans les maisons du "Mieux Être", la Province de Namur organise des services spécifiques pour toute une série de patients en fonction de leur profil.

• Un service aux aînés ANA service d'accompagnement pour la personne âgée et son entourage • La clinique de l'exil : service de consultation psychologique transculturel • L’A. I. C. S : guidance et/ou traitement d'auteurs d'infractions à caractère sexuel • L’EMISM : équipe mobile d'intervention en santé mentale pour les professionnels et particuliers

Cette conférence de presse à l'occasion de la journée mondiale de la Santé Mentale avait bien pour objectif de présenter à l’ensemble de nos citoyens et leur faire savoir que ces services existent au sein de l'institution provinciale pour leur apporter soutien, réconfort et surtout solution pour les personnes qui rencontrent et vivent des situations problématiques. C'est aussi l'occasion de démystifier la santé mentale, d'éliminer les clichés et les préjugés.

La "Santé Mentale" de la Province de Namur : à votre écoute à toutes les étapes de votre vie !

En 2012, les services provinciaux de Santé mentale ont ouvert plus de 5000 dossiers.

La Province est précurseur en la matière car bien avant le décret de 1975, c'est en 1966 qu'elle ouvrait son premier centre de santé mentale à Tamines suivi, un an plus tard, du centre de guidance des Balances à Namur.

Au départ, si l'objectif était essentiellement d'apporter des remédiations précoces aux difficultés dépistées par les centres PMS et les inspections médicales scolaires, les consultations se sont rapidement étendues aux familles et aux adultes qui en avaient la charge. Ensuite, elles se sont ouvertes à toute personne quelle qu'elle soit en situation de mal-être.

Ces 15 dernières années ont vu une évolution manifeste de la patientèle. Le réseau des partenaires s'est étoffé permettant à une population plus aisée de consulter en privé tandis que nos centres de santé mentale se sont orientés naturellement vers des publics plus défavorisés. Cette patientèle a modifié sensiblement le travail des SSM qui ont dû s'adapter aux réalités nouvelles et passer d'un travail de consultation à un travail plus souple s'adaptant au cadre de vie des populations rencontrées. Le travail en réseau et en partenariat a pris davantage d'extension, des intervenants sont sortis des murs pour aller à la rencontre des personnes là où les difficultés se posent.

Ce travail d'équipe a necessité des habilités et des compétences différentes et donc une formation adaptée du personnel concerné afin de s'adapter à des pratiques novatrices et différentes tout en gardant un cadre clinique strict et rigoureux. Cette manière de travailler est aujourd'hui généralisée à toutes les équipes, y compris les équipes spécifiques comme ANA, EMISM, ...

Le service de Santé mentale de la Province de Namur est subventionné par le Service Public de Wallonie à concurrence d'environ 50% des dépenses engagées.

En fonds propres c'est un montant de 2.060.573 € qui, chaque année, est investi par la Province en plus de la quote-part de la Région wallonne sans compter les charges et salaires de l'équipe d'EMISM qui n'est pas encore reconnue en tant qu'équipe spécialisée d'intervention par la Région.

Un gros investissement donc pour la Santé publique qui profite en direct à tous nos citoyens!

#conférencedepresse #JournéeMondialedelaSantéMentale #santémentale #bienêtre #psy #genevièvelazaron #lazaron #namur #institutpsychiatrique #MieuxÊtre #maisondumieuxêtre #ProvincedeNamur

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron