• Geneviève Lazaron

25 novembre: Journée internationale de lutte contre la violence à l'égard des femmes


A l’heure où la violence est plus que jamais une réalité, nous devons nous mobiliser pour lutter contre ce fléau. Sans faire de « classement », parlons plutôt de déclinaisons des violences. Aujourd’hui, il s’agit de vous parler de lutte contre la violence faite aux femmes. Plus précisément, on parle des violences car elles peuvent être physiques, sexuelles, morales et qu'elles touchent toutes les classes sociales.

En Belgique, 1 femme sur 3 peut être victime de violence. Dans l’arrondissement judiciaire de Namur (soit 6 zones de Police), 50 nouveaux dossiers de violences conjugales arrivent par semaine au Parquet. La plupart des cas se déroulent en présence des enfants qui sont indirectement des victimes collatérales un traumatisme certain. Cette thématique a déjà fait l’objet de plusieurs colloques à l'initiative de la Province de Namur.

Geneviève Lazaron, Députée provinciale en charge de l’action sociale, a à coeur son rôle d’impulser, de soutenir les différents projets et activités menés par les services provinciaux.La mission provinciale est de développer ses propres actions mais également de se positionner en tant que fédérateur, coordinateur de la plateforme pour l’égalité des hommes et des femmes.

Depuis 2002, l’institution provinciale joue un rôle privilégié dans la lutte contre les violences entre partenaires et coordonne la mise en place de différents plans d’actions, de formations et de prévention.

Le rôle de la Province est bien évidemment de coordonner la Journée du 25 novembre mais c’est tout au long de l’année que des projets sont développés pour prévenir, agir, soutenir les femmes victimes de violence mais aussi pour encadrer et former les professionnels de première ligne qui y sont confrontés, dans leurs missions quotidiennes (assistants sociaux, éducateurs, infirmiers, psychologues…).

​Le symbole de cette Journée est le ruban blanc.

Ce ruban blanc rappelle le carnage survenu le 6 décembre 1989 à l’université polytechnique de Montréal. 14 jeunes filles furent assassinées par un forcené qui, juste avant de perpétrer ce crime horrible, avait pris soin de faire sortir les hommes présents tout en clamant qu'il haïssait les féministes. L'homme retourna ensuite l’arme contre lui.

Durant la période qui sépare le 25 novembre, Journée internationale de Lutte contre la Violence faite aux Femmes, et le 6 décembre, anniversaire de la tuerie de Montréal, des hommes canadiens avaient décidé de porter le ruban blanc sur leurs vêtements pour montrer leur soutien.

La campagne « ruban blanc » est l’une des actions de prévention et de sensibilisation aux violences entre partenaires. Aussi, le fait d’arborer un ruban blanc signifie sa protestation face à toute forme de violence entre partenaires et son engagement moral à respecter son conjoint.

Le 25 novembre, une journée internationale dont tout le monde parle mais il ne faut pas attendre d’être le 25 novembre pour voir, écouter et agir.

#rubanblanc #luttecontrelesviolences #violencesdomestiques #ProvincedeNamur #genevièvelazaron #victimedeviolence #belgique #Namur #actionsociale

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron