• Geneviève Lazaron

La Province de Namur et le Coronavirus : en pratique


Suite aux mesures prises par le gouvernement fédéral le 12 mars, les autorités provinciales ont décidé de prendre les mesures adéquates visant à la fois à lutter contre la propagation du virus Covid-19 tout en continuer d'assurer les services publics à destination de la population de la province de Namur. Voici, ci-dessous, un petit tour d'horizon des décisions :


Le secteur de la Santé :

La Province de Namur, dans le cadre des activités de ses Maisons provinciales du Mieux-Etre, maintient les consultations urgentes de santé mentale sur rendez-vous et décide, pour les autres consultations, de procéder à des consultations à distance. Les activités PMS/PSE étant interrompues en conséquence de la suspension des cours dans les écoles, seuls des rendez-vous individuels pourront être maintenus par les PMS. Ils devront avoir lieu au sein des Maisons provinciales du Mieux-Etre.

En fonction de l’évolution de la situation, la Province pourrait mettre à disposition son personnel médical et paramédical qui serait nécessaire aux autorités régionales et fédérales.


Au niveau des écoles provinciales :

Le Collège provincial a décidé de suspendre tous les cours dans toutes les écoles provinciales, à savoir l'Institut provincial de formation sociale (IPFS), les trois écoles secondaires - l'École provinciale d'agronomie et des sciences (EPASC), l'École hôtelière de la Province de Namur (EHPN) et l'Institut provincial d'enseignement supérieur (IPES) avec ses quatre implantations (École provinciale de soins infirmiers (EPSI), École des métiers et des arts de la Province de Namur (EMAP), École provinciale d'élevage et d'équitation de Gesves (EPEEG), École secondaire provinciale d'Andenne (ESPA) – du 14 mars au 3 avril 2020.


Concernant la Haute École de la Province de Namur, les cours avec présence physique des étudiants sont suspendus. Des alternatives, notamment de cours à distance, seront, dans la mesure du possible, mises en place.


Tous les stages des étudiants à l'étranger sont reportés. Les stages en Belgique seront analysés au cas par cas. Ils seront toutefois maintenus dans les disciplines médicales afin de soutenir au maximum les institutions de soins et les maisons de repos.

Dans les écoles secondaires, une activité permettant l'accueil dans de bonnes conditions au moins des enfants du personnel médical et de soins de santé, ainsi que des départements d’autorité (sécurité publique), de même que des enfants qui, à défaut, devraient être gardés par des personnes âgées est maintenue. Dans la même logique, les internats resteront ouverts.


Les instituts de formation, à savoir l'Académie de police (ACAPOL), l'École provinciale de sécurité civile (EPSC) et l'École provinciale d'administration et de pédagogie (EPAP) restent ouverts. Les cours

organisés dans des espaces confinés sont cependant suspendus et les cours à distance privilégiés.


Au niveau des établissements culturels provinciaux :

Les établissements culturels provinciaux accessibles au public, à savoir le Delta, le musée Félicien Rops et le musée des Arts anciens du Namurois – TreM.a sont fermés dès ce jour et jusqu'au 3 avril 2020.

Toutes les activités récréatives, culturelles, et folkloriques prévues du 14 mars jusqu'au 3 avril 2020 sont annulées.


Le Domaine de Chevetogne :

Suite à de nouvelles mesures, le Domaine provincial de Chevetogne est à présent fermé au public.

Au sein du Domaine provincial de Chevetogne, les classes de forêt, les deux musées, la ferme des petits, l'espace barbecue, les logements et les plaines de jeux sont fermés à partir du 14 mars jusqu'au 3 avril 2020 inclus. L'ouverture de la saison est reportée au 4 avril. En application des directives de la cellule nationale de sécurité, les concessions "restaurant" devront fermer, exception faite de l'activité hôtelière. Le domaine et ses installations extérieures restent accessibles gratuitement, un bon plan pour aller se promener. (voir mes Bons plans) Enfin, le personnel du domaine étant attentif à éviter tout rassemblement en un même lieu.


En interne :

Le Collège provincial a décidé, afin de continuer à limiter la propagation du virus et de permettre le respect des mesures prises par le fédéral (suspension des cours dans les écoles), de généraliser, dans la mesure du possible, le télétravail - sauf en cas de nécessité impérieuse de continuité de service public ou si la nature des prestations ne le permet pas.

Afin de faciliter la garde des enfants pendant la période de suspension des cours, un système de dispense de service de maximum quatre jours est mis en place. Ce système doit permettre aux agents provinciaux d’assurer la garde de leurs enfants s’ils ne disposent d’aucune autre alternative et, ce faisant, à faire œuvre de solidarité en accueillant d’autres enfants sans possibilité de garde.


Enfin, le Collège provincial tient à rappeler les recommandations qui ont été communiquées en matière d'hygiène et de comportements à adopter en cas d'apparition de symptômes.

© 2020 Geneviève Lazaron

  • Facebook Genevieve Lazaron
  • YouTube Genevieve Lazaron
  • Instagram Genevieve Lazaron